Tunisie : la révolution sociale et démocratique est en marche !

14 janvier 2011

Tunisie : la révolution sociale et démocratique est en marche ! le 16 janvier 2011

30 ans de dégâts, ça suffit comme ça ! Ben Ali dehors ! Le 13 janvier 2011

Ben Ali a gouverné la Tunisie, pendant 23 ans, par le fer et par le feu. Période pendant laquelle il a soumis la Tunisie à un système économique et social destructeur.

Depuis 28 jours le pays connait un mouvement social sans précédent dans son histoire, provoqué par trop d’injustices et d’humiliations, et qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés et des dégâts importants dans les biens publics et privés, dont une grande partie est le fait des milices à la solde des clans mafieux locaux.

Au cours de cette révolte, Ben Ali est apparu à la télé à trois reprises. Au cours des deux premières il a tenu un discours menaçant et humiliant pour les tunisiens, sans pour autant réussir à dissuader le mouvement, et sans que sa machine répressive n’arrive non plus à stopper le déferlante sociale.

Dans sa dernière allocution, qui vient de se terminer à l’instant, Ben Ali a changé de tactique. En optant pour une tactique que son prédécesseur Bourguiba avait adopté en 1984 lors de la ‘révolte du pain’. Ben Ali est apparu affecté par le sang versé de citoyens innocents en avouant avoir été ‘trompé’ par ses conseillers ! Il est clair que Ben Ali veut se disculper aux yeux de ses victimes ! Sa manœuvre passera-t-elle ? Il est encore tôt de le dire, demain nous apportera la réponse.

Ben Ali a promis de ne pas se présenter aux élections prévues en 2014, la liberté de la presse et d’internet, la baisse des prix du lait, du sucre et du pain, ainsi que la constitution d’une commission d’enquête indépendante. Autrement dit, on prend les mêmes et on recommence !

Ce scénario nous remet en mémoire novembre 2007 quand le régime était au pied du mur. Ben Ali avait alors promis la démocratie, l’Etat de droit et le progrès social. Il fallait gagner du temps pour sauver le régime. Aujourd’hui, Ben Ali revit la même situation, avec une différence de taille ; en 1987 Ben Ali était considéré comme sauveur, alors que maintenant il est à la place du bourreau.

Si la manœuvre de Ben Ali, qui est relayée par un parti/Etat passé maitre dans l’art de la mise en scène et du discours démagogique et surtout par une partie de l’opposition indépendante qui s’est précipité à saluer le discours de Ben Ali, dans l’optique de glaner certaines de ses faveurs, si cette manœuvre réussit à s’impose au mouvement social comme une solution ‘du moindre mal’, il aura alors rater un rendez-vous important avec l’histoire.

Demain, nous aurons la réponse à cette question. La balle est maintenant dans le camp du mouvement social, qui demeure, et c’est un très grave handicap, inorganisé, sans coordination et sans boussole !

Tunis, 13 janvier 2011

RAID-ATTAC/ CADTM TUNISIE

الصفحة الرئيسية / المجال الخاص
rubriques فئات
campagnes حملات
communiqués بيانات
documents وثائق
links روابط
من نحن؟ Presentation
النشرة
campagnes حملات
Gender and globalization النوع الإجتماعي والعولمة
Israeli Agressions Israéliennes الاعتداءات الإسرائيلية
Lebanese political crisis ٢٠٠٧ـ٢٠٠٨ الأزمة اللبنانية
OMC - WTO منظمة التجارة العالمية
privatisation الخصخصة
الدين Debt
Liens Links روابط
maroc.attac.org
AGEG.netالمجموعة المصرية لمناهضة العولمة - أجيـج
france.attac.org
albadilناشطو مناهضة العولمة في سورية
More روابط أخرى
Become Member Adhérer إنتساب
ورقة إنتساب